Julieth
Ca ne fait que 2 ans que j'apprends vraiment à monter et puis je suis arrivée chez Florence Anselin. Au début comme je ne savais rien, elle me donnait les chevaux de débutant qui ont perdu toute légèreté à force d'être monté par des cavaliers comme moi : j'avais (et ce sont les mots de Florence) une main d'enfer, pas d'assiette ni de jambe, bref tout à faire ou plutôt à refaire. Résultat, je ne suis pas encore capable d'avoir un cheval léger sur la main puisque je ne suis moi même pas très légère.  Mais j'apprends, je sais vers où je dois aller et je sais me remettre en question. Et puis être arriver dans cette école de la légèreté, c'est ce qui m'est arrivé de mieux  

 

Audrey

Déjà 2 ans que j'ai rejoint la maison du bonheur qu'est le Croc Marin. Deux années pendant lesquelles j'ai beaucoup appris, beaucoup progressé... mais ce n'est que le début de l'aventure car il me reste tant de belles choses à découvrir... Merci pour tout Florence.

Marion
Chère Florence, merci de l'intérêt que vous nous portez et de la qualité des cours et des chevaux
José
 Il y a vingt ans, je trouvais dans un magazine, un article sur votre club m'ayant permis de vous rencontrer. Merci pour ces merveilleux moments passés sous votre direction. J'espère pouvoir  passer au moins encore vingt ans.
Arnaud
Douce est la vie à la bien suivre au Croc Marin. Que ce soit printemps ou bien hiver, sous blanche neige ou rameau vert, le sourire est notre pain.
Sonia
La paradis n'attendez pas, il est ici, sur cette terre, au Croc Marin. Le temps s'y écoule doucement au souffle tranquille de nos chers compagnons équins. Longue vie au paradis.
Brigitte
Après 17 ans de perdu de vue ! Des retrouvailles ! Bon, je passe un peu en vitesse pour dire : Jacques n'avait pas son pareil pour assortir les couples chevaux/cavaliers. 6e sens ? Il a trouvé mon âme-soeur "Inesperado", le rêve de 20 ans. Merveilleux pour moi car pour Jackman, "Ines" a souvent eu la tête à la sottise !!! Florence a bien essayé de nous dresser... mais aussi indisciplinés l'un et l'autre. Mes années de Croc Marin ont été des années de récrés, de rires, de larmes aussi quelquefois ! Pauvres pauvres Anselin, ce qu'il faut supporter pour rendre les propriétaires heureux !

Retours